Rechercher
  • Jean François Barrat

Pourquoi le nom Métonymies...


On me pose souvent la question sur ce titre un peu énigmatique pour la galerie. Il est vrai que le mystère de ce mot désignant une figure d'expression littéraire peu usitée a été une des raisons de son choix, cela pouvait laissait flotter ainsi sur la galerie un parfum étrange propre à éveiller la curiosité. Une autre considération plus pragmatique a été qu'il n'existait pas d'autre galerie Métonymies dans ce monde et que le nom de domaine internet était ainsi disponible. Cependant c'est le sens du mot qui a prévalu dans son choix ce qui me semble tout à fait essentiel. Les définitions de métonymie sont souvent assez compliquées et les exemples sont finalement la meilleure façon de l'aborder. "Boire un verre de Bordeaux" est l'exemple le plus utilisé, car double métonymies on ne boit ni l'objet verre, ni la ville de Bordeaux. Le verre et Bordeaux suggèrent des images qui nous permettent de visualiser l'action en question. On peut dire qu'une métonymie est une métaphore avec l'objet lui-même. De même quand on dit "j'aime ce Picasso" on opère un raccourci visuel entre l'artiste et son tableau. La métonymie crée dans ce cas une fusion entre l'artiste et son œuvre. J'ai toujours pensé que l'on ne pouvait dissocier la personne humaine de l'artiste de sa production et c'est cette sensibilité humaine que l'on perçoit dans les œuvres d'arts. Forcément la figuration facilite cette perception métonymique et d'ailleurs bon nombre d'artistes n'hésitent pas à franchir le pas en se représentant sur leurs œuvres : suivez mon regard JC ARTAUD, D BULTEAU, G BARBIER etc. MAGRITTE a aussi à sa façon exploré la question (voir le pastiche de Fréderic JAMMES ci dessus). Dans le domaine de l'art singulier ou brut il me semble que ce raccourci métonymique est encore plus flagrant et c'est certainement ce qui m'attire dans ces formes artistiques. La volonté artistique de la galerie était d'emblée de proposer une diversité vivifiante d'humanités, car c'est la confrontation et le compagnonnage de ces humanités qui permettent de mieux accepter les vicissitudes de l'existence. L'œuvre d'art est avant tout ce partage d'expérience, Métonymies a pour seule vocation de le faciliter...

94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout